Kimberly Ecrit

humeurs, histoires, et autres bla bla - c'est déjà ça

Tous les chemins

Lorsque j’avais huit ans, j’avais participé un à « concours » interclasses dans mon école où nous devions identifier les 7 Merveilles du Monde. Internet faisait ses débuts, je devais compter sur mes connaissances et mes alliés de toujours, les livres.

Et j’ai gagné. Je ne me souviens plus du lot (je revois vaguement un poster, un sac) et ce n’est pas important. En revanche je me souviens m’être demandé pourquoi ces Merveilles là, qui les avait choisi et comment.

Des années plus tard j’ai découvert que leur détermination répondait à certains critères. Qu’importe. Quelque chose me tracassait et je ne parvenais pas à dire quoi.

Et puis le temps semble se figer un instant. Les Bouddhas de Bâmiyân détruits par les talibans. Notre-Dame de Paris qui brûle. La démolition du Parking 58 à Bruxelles, les bâtisses qui s’effondrent et celles qui s’élèvent sur leurs ruines. Et j’ai su.

Ce sont des monuments et je préfère les routes. Ça avant c’était un café et maintenant c’est une boutique pour enfant. Là-bas on trouvait un garage mais maintenant c’est un restaurant. C’était un terrain vague et des bureaux y ont poussés.

Les immeubles, les monuments sont appelés à dépérir, à se transformer quand les routes me semblent traverser le temps. La Route 66, les chemins de Compostelle, la Route de la soie, l’Overseas Highway, la Route des Aigles…Ou plus proches de nous, les voies romaines, les Champs Élysées, l’avenue Louise.

L’Homme veut qu’on lui érige des statues, des monuments et des tombeaux. Pourquoi ne pas plutôt prendre une craie et tracer son propre chemin ou retirer le caillou de sa chaussure et le voir comme le point de départ de sa route?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

©2019 Kimberly | Powered by WordPress and 56k