Kimberly Ecrit

humeurs, histoires, et autres bla bla - c'est déjà ça

Maman est dans le salon

On entend et on lit beaucoup sur le fait qu’être maman/parent c’est difficile, éreintant, que c’est une épreuve pour le corps et l’esprit mais que c’est aussi une leçon d’humilité, une aventure merveilleuse et incomparable.
On a droit aux réveils incessants et aux régurgitations ou aux intérieurs immaculés, taille 36 et brushing de compétition.

En ce jour de fête des mères en Belgique j’ai eu envie de partager un aspect de la parentalité qui n’est pas spécialement mis en avant: l’humour.

Et je ne vous parle pas de sarcasme (qui est pourtant un domaine dans lequel j’excelle) mais vraiment de situations qui me font rire:

  • tu te caches pour manger un bout de chocolat ou quelques malheureux chips alors que tu veux que ton enfant mange ses brocolis
  • tu finis la potée que tu avais préparée avec amour et qui a été déclinée avec férocité. Tu as ton apport de fruits et de légumes, c’est nickel
  • tes compétences de traducteur/interprète ont de quoi faire pâlir les plus grands espions. Quand n’importe qui dirait « Oh ega a che » ça n’aurait aucun sens mais toi tu sais que ça veut dire « Oh regarde un chien »
  • tu vas aux toilettes en mode ninja parce que tu sais que si tu es repéré tu n’y seras pas seul.e
  • un panier est un chapeau. Une casserole aussi. Une pantoufle également. À peu près tout en fait
  • tu peux nommer tous les personnages préférés de ton/tes enfant.s mais tu galères avec le nom de tes collègues ou de tes voisins
  • tu es parti de « mon enfant ne mangera que bio » et tu es arrivé à « si ce n’est pas du poison ni de la drogue ou de l’alcool, ça va »
  • ton historique de navigation te rapproche du dark web avec des entrées telles que « bébé vomi narines » ou « caca vert signification »

Et je repense aux réparties auxquelles ont eu droit mes parents, les tours qu’ils m’ont fait et je pense déjà à ceux qu’on réservera à Leo.

D’ailleurs je repense à une anecdote. J’adorais notre premier appartement si ce n’est que l’isolation était pourrie. Quand un voisin éternuait j’avais l’impression qu’il était dans mon salon. Un soir, j’entends une enfant jouer et crier au lieu de dormir. Un peu excédée j’ai pensé à voix haute « il faut dormir maintenant! » en zappant complètement (vraiment?) qu’elle m’entendrait probablement. Et là a commencé une conversation à travers le mur:

-mais pourquoi?

-Parce que tu vas à l’école demain, il faut te reposer pour être en forme

-Mais je suis pas fatigué

-Ferme les yeux, tu vas peut-être vite t’endormir , on est parfois plus fatigué qu’on le croit. Tu veux bien essayer?

-D’accord

Je retourne à mes affaires et là j’entends son papa lui demander à qui elle parle. « Mais…à maman » – « Maman est dans le salon » – « …mais à qui je parle alors?! »

Oops. En vérité j’étais pliée de rire.


Oh oui j’ai hâte. J’ai tellement hâte.

2 commentaires

  • Gwen M

    Cette petite anecdote est juste géniale !

    La parentalité nous amène son lot de situations parfois ubuesques, parfois rigolotes voire franchement dignes d’une vraie bonne comédie !
    Et de ces moments, il en est parfois ressorti des moments d’intense solitude, comme par exemple lorsque ton enfant s’en va réprimander un biker tatoué de la tête au pied « parce que c’est pas saaaage de se dessiner partout sur soiiiii ».

    Et bien, ça me fait sourire tout ça. Ton article me donne envie de me replonger dans mes souvenirs ! Belle fin de journée et bonne fête des mamans !

    • KimberlyEcrit

      Haha, excellent!
      Sur le moment c’est gênant (mes parents aiment me rappeler dans quelles situations embarrassantes je les ai placés par moment) mais ce sont de drôles de souvenirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

©2019 Kimberly | Powered by WordPress and 56k