Kimberly Ecrit

humeurs, histoires, et autres bla bla - c'est déjà ça

L’enjeu du doudou

Si vous me suivez sur Instagram vous savez alors que je suis une grande fan de Marcel et Fifi, la boutique en ligne qui regorge de pépites de seconde main pour le vestiaire des enfants.

Mais avant cela Marcel et Fifi ce sont des doudous.

Quand j’y repense j’ai pendant longtemps été opposé à ce que notre enfant ait un doudou.

N’en ayant pas eu j’étais peut-être mal placé pour me prononcer or je savais que nous aurions déjà assez à faire et que si je pouvais nous épargner une crise de doudou perdu ou lavé et qui n’aurait pas du l’être il ne fallait pas hésiter.

Mais ayant déjà établi sans concession que les peluches – ces nids à poussière – seraient personae non gratae j’ai finalement cédé à Monsieur et au doudou (qui serait une « peluche »)…à une condition: c’est moi qui le choisirai.

Alors j’ai lu et entendu que c’est l’enfant qui le choisit surtout. Cet objet transitionnel ne doit pas forcément être une peluche, ça peut être un bout de tissu dégueulasse (ou en devenir) mais toujours est-il que j’ai tenu à le choisir, espérant qu’il plaise à notre enfant.

Ce serait un animal, oui mais lequel?

Une de mes collègues a une tortue et au début on a sans réfléchir pensé que c’était une femelle. Tout simplement parce que c’est une tortue.

J’ai repensé à cela au moment de choisir le doudou de mon fils. Une tortue, une girafe, une vache, une poule, une coccinelle. Mais un gorille, un tigre, un cheval, un lion, un zèbre, un aigle…Vous voyez où je veux en venir? On n’entendra pas (ou beaucoup moins souvent) parler de jument ou de lionne dans les jouets ou imagiers pour enfants.

Et ça peut vous paraître ridicule, peut-être est-ce juste moi qui délire là-dessus, mais je ne voulais pas laisser la moindre chance à mon fils de s’imaginer qu’être une femme était forcément synonyme de petite chose mignonne et/ou fragile, et que la force et la puissance, malgré leur article, relèveraient exclusivement du genre masculin.

Alors j’ai cherché, j’ai réfléchi, j’ai regardé mon fils. Mon Leo.

Leo. Léopard. Panthera pardus.
Une panthère.
Parfait.

J’ai alors annoncé mon choix à son papa dont les yeux se sont illuminés – « oui, c’est parfait mais tu sais mon amour, avec une maman comme toi il saura que les femmes sont fortes ».

L’avenir nous le dira, en attendant il s’endort avec son doudou dans les bras.
Tout parfait qu’il est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

©2019 Kimberly | Powered by WordPress and 56k