Kimberly Ecrit

humeurs, histoires, et autres bla bla - c'est déjà ça

Le Journal de Kimberly Ecrit: Ep.4 – un deuxième livre

-Et ça avance ton livre?

– Lequel?

Ça me rappelle l’époque où j’avais souvent droit à la sempiternelle même question: c’est pour quand le bébé? T’es marié depuis combien de temps déjà parce que…tic tac tic tac hein. BOUM, dans tes dents.

Le livre. Et bien rien encore n’est-ce pas. J’écris peu, lis beaucoup, (ah oui mais ma p’tite dame c’est écrire un livre ou lire un livre que vous voulez faire? Faut vous décidez, faites un effort non didju), enfin j’essaie et ça prend du temps. D’autant plus que ce n’est pas un livre qui m’occupe mais bien deux. Je m’étonne moi-même de la prétention qui dégouline de cette phrase! La meuf n’est nulle part mais elle a deux livres dans ses fourneaux. Et ben ça va alors.

Un deuxième livre donc ou plutôt un autre livre. Déjà parce que son thème est complètement différent (mes poèmes et histoires courtes sur Instagram), il ne me demande pas un travail de recherche préalable aussi important. Ensuite parce qu’il y a de fortes chances que ce soit lui qui voit le jour en premier.

Je lis également beaucoup au sujet de l’édition et sans surprise c’est un parcours du combattant où seuls les grands virtuoses ou les influenceurs à grande communauté se voient indiqués la voie royale. Alors que faire. Publier via Amazon, publier un e-book plutôt que sur papier, tenter malgré tout une maison d’édition ou passer par le financement participatif?

J’aime l’esprit qui s’en dégage. Savoir que sa contribution, aussi minime soit-elle, participe à la concrétisation d’un projet. C’est quelques euros qu’on donne mais c’est aussi son soutien, son aide, sa foi qu’on témoigne. Alors quand je découvre des projets qui ne décollent pas sur ces plates-formes de crowfunding, je m’interroge. Pas de soutien, pas d’aide. Parce que personne n’y croit, parce que c’est mauvais? Suis-je prête à prendre le risque d’affronter un désintérêt total. Non.

Je ne cherche pas à ce que mon « oeuvre » plaise à tout le monde. Vouloir plaire à tout le monde c’est vouloir plaire à n’importe qui, ce n’est pas non plus ce que je souhaite. Mais ces écrits sont miens, ils m’importent, et comme tout ce qui a de l’importance à mes yeux j’en prends soin.

Alors autopublication, probablement. Par le biais du crowfunding, je n’en suis plus si sure. Mais ces livres, mes livres, verront le jour j’en suis convaincue. C’est déjà ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

©2019 Kimberly | Powered by WordPress and 56k