Kimberly Ecrit

humeurs, histoires, et autres bla bla - c'est déjà ça

Le Journal de Kimberly Ecrit: Ep. 10 – se choisir soi

Je sais bien que l’été n’est pas fini mais depuis toujours la fin du mois d’août me semble en sonner le glas. Bientôt les gens à bout de souffle à force de courir après le temps et l’argent se compresseront dans les transports, la tête baissée sur leurs écrans. Très vite nous râlerons sur le trafic, la météo qui décidément n’est jamais satisfaisante et nos milles et une attentes mais une unique vie pour les combler.

Quel curieux été…
J’ai l’impression qu’autour de moi la période estivale a été particulièrement houleuse pour des proches, des amis, des collègues, des via-via. Le mien aura été intense – mais non sans repos –  jusqu’à présent. J’ai affronté la tempête en lâchant-prise et je me suis choisie moi.

Pour la première fois, non pas depuis longtemps, mais tout simplement, je me suis choisie moi. Auparavant je m’y refusais, persuadée que cela ferait de moi une égoïste. Et puis j’ai réalisé qu’il en allait de ma survie. Le mot est fort mais il est juste.

Verbaliser mes craintes et mes envies. Initier ma vision, y donner une impulsion. Lister mes soi-disant devoirs et obligations, n’en retenir que les priorités et y ajouter ce que moi je voulais. Au final je n’ai pas écrit une seule ligne avant les mots présents, peut-être en avais-je besoin pour revenir motivée et même déterminée. J’ai dormi à l’envie, n’ai renoncé à aucune gourmandise et j’ai pourtant grandement pris soin de moi avec notamment beaucoup de yoga. J’ai fait la guerre (peu), l’amour (plus), j’ai énormément ri après avoir beaucoup pleuré.

Je me suis demandé si ce que je faisais avait un sens. Si je que j’écrivais intéressait vraiment quelqu’un parce qu’au final aujourd’hui tout le monde écrit, ne serait-ce qu’un peu. Alors si je n’ai rien produit dernièrement j’ai en revanche lu des heures durant chaque jour. Las de me demander si je suis lue j’ai préféré lire les autres.

Et enfin j’ai cuisiné, élaboré, voyagé en zone inconnue avec plus ou moins de succès. J’avance à mon rythme, irrégulier mais tellement séduisant.

Aussi curieux que cela puisse paraître j’ai le sentiment de m’approcher d’un tournant. L’été s’achève mais je le vis comme un printemps.

Un commentaire

  • Charlotte

    moi je te lis, si tu as des conseils sur le lâcher prise, je suis preneuse, bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

©2019 Kimberly | Powered by WordPress and 56k