Kimberly Ecrit

humeurs, histoires, et autres bla bla - c'est déjà ça

De la bienveillance aussi pour les parents

Les week-end en tête à tête avec mon fils sont intenses à bien des égards. Des moments riches en émotions, éreintants au possible et si précieux. Ils sont aussi exceptionnels car nous ne sommes que rarement à deux. Et ce que j’ai retenu à l’issue de ce dernier week-end c’est qu’on s’habitue vite au confort. On prend vite le pli de chaque objet, service ou main tendue qui nous facilite la vie. Et quand l’un de ces éléments disparaît ou s’absente même momentanément, on oublie tout aussi vite comment on faisait avant.

Alors bien sûr j’ai fait avec (ou plutôt sans Monsieur ni que que ce soit d’ailleurs) et certaines choses avec plus de succès que d’autres (hello les repas qui ressemblent à s’y méprendre à une négociation dans une prise d’otage! – salut le doigt coincé dans la porte de la machine à laver!) et à une cadence que je connais peu, habituée justement par le partage des tâches quotidiennes avec son papa.

On oublie vite ou en tout cas on a la mémoire sélective et moi la première. Et ce week-end justement je me suis souvenu d’une anecdote. Nous étions dans le bus Monsieur et moi, de retour d’un concert et il y avait parmi les passagers une dame avec, je l’ai supposé, ses trois enfants. L’un était dans la poussette et les deux autres ne devaient pas avoir plus de six ans. Mais que font-ils encore debout, dans un bus à cette heure-ci? Je ne l’ai pas formulé à haute voix mais je l’ai pensé et je me suis trouvé infecte pour ça. Je ne connaissais pas cette dame, je ne savais rien d’elle.

Peut-être cumule t’elle deux boulots, peut-être rentrait-elle chez elle après avoir été cherché ses enfants chez la personne qui les garde pendant qu’elle travaille le soir, peut-être qu’effectivement elle ne se préoccupe pas plus que ça de l’heure à laquelle mettre ses enfants au lit et alors quoi? Ils avaient l’air un peu fatigués mais certainement pas malheureux. Peut-être est-elle une maman seule, peut-être n’a t’elle pas de famille vivant à proximité pour l’aider contrairement à moi. Moi qui revenait d’un concert parce que mes parents ont veillé sur mon enfant.

On parle beaucoup d’éducation bienveillante dans la relation parent-enfant mais entre d’autres parents ce serait aussi bénéfique et intéressant.

J’ai appris ma leçon. Je n’oublierai plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

©2019 Kimberly | Powered by WordPress and 56k